Prise de parole en public : La peur, amie ou ennemie ?

Prise de parole en public : La peur, amie ou ennemie ?

Qu'est-ce que la peur ?

La peur se déclenche face à une situation que nous jugeons dangereuse. Biologiquement parlant elle est un mécanisme de défense et de protection très utile qui prend naissance au niveau du cerveau et qui fonctionne comme un signal d’alarme contre le danger. La peur nous donne les moyens de combattre ou de fuir. Elle permet aux animaux de jauger des situations dangereuses. Pour un animal le principal objet de peur reste la présence d'un prédateur. Et pour un être humain ? Quelle est sa plus grosse crainte ?

Nous pourrions croire que la mort se situe à la première position sur la liste des peurs les plus répandues, mais en fait elle n’occupe que la cinquième place ! L’esprit humain a transposé la peur et l'a dirigée vers des objets ou des situations aussi diverses que peuvent l'être les activités humaines. Alors qui détient la palme du vainqueur ? La peur de l’obscurité ? De fantômes ? Des araignées ?

En 1993 une étude faite aux États-Unis par le cabinet de recherche et d’enquêtes Bruskin-Golding a démontré que la première peur de l’être humain est… la prise de parole en public. Pourquoi sommes-nous si anxieux à l’idée de se produire devant les autres ? Cela vient sans doute de la peur du jugement d’autrui mais surtout de la peur de l’échec et de ses conséquences. Le fameux trac vient essentiellement de là. Qui n’a pas senti avant de s’adresser aux autres son cœur s’emballer et ses mains devenir moites ? Qui ne s’est jamais retrouvé avec le souffle coupé ?

prise de parole.png

Comment dompter ses peurs et réussir sa prise de parole en public ?

La bonne nouvelle c’est que nous ne sommes pas exposés à tous ces problèmes sans avoir de recourt. Si nous comprenons le mécanisme de la peur nous pouvons l’utiliser comme un moteur et non pas comme un frein. Les grandes stars le savent bien, et même si la peur reste toujours présente, elles ont appris à la maitriser. Il est possible grâce à quelques exercices physiques très simples, que l’on peut faire partout et à toute heure, à non seulement apprivoiser sa peur mais aussi à apprendre à s’en servir.

La respiration abdominale est sans doute le début de la solution. Avant l’intervention on s’en servira comme un outil anti-trac, pendant l’intervention elle deviendra un moteur, puis après l’intervention elle nous permettra de nous relaxer.

Il est également essentiel d’apprendre à calmer son mental. Là encore, il existe des exercices qui permettent de réduire la charge mentale liée à la peur en jouant des tours à son cerveau.

En parlant d’anxiété, Jennifer Lawrence, la star de « Hunger Games », avait indiqué au New York Times : « J’ai trouvé une solution qui me convient quand je dois me produire devant les autres : Je me calme en pensant à mon « moi en public » comme un avatar. Je vous offre mon avatar, et je me garde pour moi. Aussi j’essaye juste de me souvenir que d’être regardée est stressant et que ça l’est pour n’importe qui. »

Jennifer Lawrence a raison de dire que nous sommes tous plus ou moins vulnérables face aux regards des autres mais nous sommes aussi tous capables, avec un peu de travail, de trouver des solutions adéquates pour accepter cette vulnérabilité et ainsi maitriser sa peur !

Comme le disait si bien Aristote : « Le courage est le juste milieu entre la peur et l’audace ».