Le chalenge de réussir une intervention à distance

Le chalenge de réussir une intervention à distance

La visioconférence est utilisée depuis déjà un certain temps en entreprise pour faciliter les contacts longue distance entre les équipes, les clients et les partenaires.

Cependant son usage s’est récemment généralisé, et 70% des Français en ont fait quotidiennement l’expérience, que ce soit depuis leur bureau, leur salon, leur cuisine ou encore la chambre des enfants. Cette expérience s’est souvent avérée être un vrai challenge…

Qui ne s’est jamais demandé : ou faut-il regarder exactement quand les interlocuteurs s’affichent dans les petites fenêtres un peu partout sur l’écran ?

Qui n’a jamais commencé un meeting important en essayant de régler un problème de son… ?

Enfin, qui n’a jamais rejoint une réunion à la dernière minute, dans un endroit pris au hasard en chaussons et en bas de jogging ?

Les réunions à distance se sont imposées très rapidement sans nous laisser le temps de pleinement explorer ce nouveau mode de communication. Nous nous sommes habitués à voir les gens mal cadrés, mal éclairés, parlant d’une voix monotone…

Inutile de dire que dans ces conditions il est assez difficile de rester concentré. Les contenus les plus intéressants deviennent rapidement ennuyants et l’auditoire finit souvent par décrocher. Mais alors comment faire pour réussir une réunion à distance ?

Ce qui change vraiment la donne, par apport à une intervention en présentiel, c’est l’œil scruteur de la caméra. « La caméra est un instrument comme, chez les scientifiques, le microscope ou le télescope.» a dit Jean-Luc Godard…

Quand on est amené à manipuler n’importe quel outil technique, la première chose à faire est de lire le mode d’emploi. On doit forcément prendre un moment pour comprendre comment ça marche.

C’est peut-être là, l’une des clefs de la réussite d’une visioconférence. Prendre le temps de se familiariser avec l’outil et apprendre à s’en servir. Une intervention sera bien plus impactante si l’auditoire n’est pas gêné par des problèmes techniques.

woman-visio.jpg

L’autre aspect à ne pas négliger pour réussir une visioconférence est la performance. Martin Scorsese a dit que « Les meilleurs acteurs de cinéma sont ceux qui savent occuper avec le plus grand naturel, un mètre carré ». Sans vouloir voler la vedette à Leonardo di Caprio, il y a peut-être dans ce constat un enseignement à tirer… Car à partir du moment où l’on se trouve devant une caméra, y compris celles de nos ordinateurs, on est dans la même situation que cet acteur qui doit occuper avec aisance un mètre carré afin que son message et ses émotions parviennent à son public. Sans un travail de préparation ce n’est pas gagné ! Notre auditoire, habitué à la télévision, aux réseaux sociaux et au cinéma, a besoin d’une prestation convaincante pour être impacté.

L’animateur d’une visioconférence est à la fois l’acteur et le metteur en scène de son intervention. Il doit porter cette double casquette pour réussir à tenir son public en haleine. Il doit donc être bien préparé pour rendre son intervention interactive et attrayante sans jamais oublier que « Des deux côtés de la caméra nous sommes tous des enfants » comme le dit Steven Spielberg.